• Quelques jours passés à la maison, puis hop nous repartons...Pas longtemps cette fois, juste 3 jours tout près de chez nous.

     

    En commençant par Lectoure ou une très sympathique aire de C.C. nous accueille en toute simplicité. Mais bien pour visiter et passer une nuit.

     

    Pour le grande histoire, Lectoure est situé géographiquement parlant en "éperon barré". Ce qui a toujours favorisé l'occupation humaine, d'abord les Gaulois, puis les Romains. Puis vinrent les invasions barbares qui obligent les habitants à reenir sur la hauteur, à élever des remparts et à faire de Lectoure une place forte pendant des siècles.

    Sa réputation est fermement établie. Victor Hugo, dans Notre-Dame de Paris, fait dire à l'un des gueux lancés à l'assaut de Notre-Dame : – Par les moustaches du pape ! (...) voilà des gouttières d'églises qui vous crachent du plomb fondu mieux que les mâchicoulis de Lectoure.

     

     

    Capitale du comté d'Armagnac, elle connaît pourtant plusieurs sièges, notamment celui de 1473 qui voit la capitulation et la mort de Jean V d'Armagnac, et une destruction presque totale.

    Réunie à la couronne de France, Lectoure renaît de ses cendres. Elle subit de nouveaux sièges lors des guerres de religion : alors possession des rois de Navarre, protestante, elle doit capituler devant Blaise de Monluc. Les XVIIe et XVIIIe siècles sont une période calme où s'épanouit une société bourgeoise. À la Révolution, de nombreux volontaires s'enrôlent et deviendront des figures marquantes de l'Empire : le maréchal Jean Lannes, et une pléthore de généraux dont les portraits ornent la salle des illustres. Les XIXe et XXe siècles voient une évolution qui n'est guère différente de celle des autres petites villes : lent déclin de la population, avec la rupture brutale due aux guerres mondiales (surtout celle de 1914-1918), qui épargnent cependant Lectoure, de par sa situation géographique éloignée des opérations militaires, qui lui vaut en revanche un afflux de réfugiés (les Alsaciens de Saint-Louis en 1940).

    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014
    Lectoure - Gers - Midi Pyrénées -  6 Avril 2014

    Ci-dessous un diaporama de l'intérieur de la Cathédrale Saint Gervais & Saint Protais


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique